La Chirurgie plastique en Tunisie

By in
495
La Chirurgie plastique en Tunisie

La Tunisie, point culminant de La rive sud Méditerranéenne est reconnue comme une excellente destination de chirurgie plastique. La compétence des chirurgiens prouvée et testée, la qualité du séjour royal proposé ainsi que la flexibilité des tarifs plaident en la faveur de ce choix auprès de la patientèle étrangère.

La chirurgie plastique vise à réparer, remodeler, transformer et recréer. Elle répond à une demande actuelle de rajeunissement et d’embellissement du visage et du corps. 

 

La chirurgie plastique ancestrale. En effet, elle a d’abord été utilisée en 1842 afin d’aider les personnes qui avaient été défigurés lors d’accidents ou autres catastrophes. C’était en quelque sorte une procédure permettant de leur redonner une apparence naturelle tout en recommençant à fonctionner le plus normalement possible. Les techniques de reconstruction comme la greffe de membres, de peau et la reconstitution faciale ont été développées au cours de la première guerre mondiale pour améliorer la santé et la qualité de vie de nombreux soldats. Au fil du temps, les techniques se sont tellement améliorées qu’il est devenu possible de modifier presque n’importe quelle partie du corps. La chirurgie plastique a commencé à être accessible à tous les patients qui désiraient améliorer leur apparence corporelle et réaliser en quelque sorte leur idéal de beauté. En d’autres termes, les traitements ontcommencé à être appliqués dans le domaine de l’esthétique.

La chirurgie esthétique étant de nos jours un souci d’apparence, de plus en plus de gens subissent des interventions chirurgicales afin d’améliorer leur apparence physique. Tels que l’augmentation mammaire, la rhinoplastie, la liposuccion, la chirurgie des paupières, le lifting du visage ou l’injection du botox, tandis que la chirurgie plastique qui est une reconstitution suite à une malformation génétique ou un accident, subit une intervention pour retrouversa physionomie naturelle étant donné que ce dernier est atrophié de naissance ou a été blessé voir même défiguré.

 

La chirurgie plastique regroupe donc, la chirurgie réparatrice (qui répare un accident), et la chirurgie esthétique (qui embelli le standard). Prenons l’exemple simple d’une prothèse, le chirurgien procède à une pose de prothèses mammaires à une femme ayant subi l’ablation du sein (mastectomie) suite à un cancer, c’est de la chirurgie « réparatrice ». Par contre, lorsqu’une femme en parfaite santé souhaite augmenter le volume de sa poitrine, l’intervention devient « esthétique ».

La chirurgie plastique combine la chirurgie esthétique et réparatrice, elle restaure et embellit en même temps.  L’essor de la chirurgie plastique et particulièrement de La chirurgie esthétique découle des techniques de la chirurgie réparatrice qui était utilisée durant les deux Guerres Mondiales. Elle apparaît au 20ème siècle avec l’avènement du cinéma et le développement de plus en plus important de la presse qui provoque l’ouverture d’écoles spécialisées.

Il existe deux types de chirurgie plastique qui se diffèrent par le fait que l’une est thérapeutique et l’autre esthétique.

La chirurgie esthétique n’est pas absolument nécessaire. C’est le patient qui décide de procéder à cette opération pour embellir une partie de son corps dont il n’est pas satisfait.

Elle est par exemple utilisée pour les personnes insatisfaites de leur poitrine ou bien de leur nez, ou pour gommer des rides…

La chirurgie plastique peut être appliquée à de nombreux cas, que ce soit dans une optique esthétique ou réparatrice tels que la chirurgie des brûlés ou accidentées ou atteints de malformations qui agissent médicalement sur des parties tierces du corps.

Dans ce cas, on ne peut jamais, qualifier la chirurgie esthétique de « caprice ». Car il faut un énorme courage pour se faire opérer dans le but unique de se sentir mieux dans sa peau. De nombreuses interventions intègrent cette branche de la chirurgie : la chirurgie mammaire, la rhinoplastie, la blépharoplastie, l’abdominoplastie la liposuccion ou encore le lifting. La chirurgie esthétique peut être donc jugée indispensable aux yeux de ceux qui en bénéficient, notamment lorsqu’il y a un risque sur la santé psychologique et sociale du patient.

54321
(1 vote. Average 5 of 5)
Leave a reply
You have to agree to the comment policy.